Projets de centres E. Leclerc par région en France – à fin 2018

E. Leclerc est l’acteur de la grande distribution le plus ambitieux en termes de zones commerciales. A l’exception de la Corse, le mouvement affiche des projets dans toutes les régions françaises, même si les superficies peuvent varier énormément d’un site à l’autre.

HAUTS-DE-FRANCE

Hypermarché Leclerc zone de la Rivière Neuve / Calais

  • Nombre de mètres carrés : 6000m2 (magasin, station-essence, pôle de restauration, drive)
  • Etat d’avancement à mi-2018 : les travaux devraient débuter début 2019.

Hypermarché Leclerc / Attin

  • Nombre de mètres carrés : Extension de 1 755m2
  • Etat d’avancement : Aucune date communiquée
  • Problèmes éventuellement rencontrés :
  • un premier projet est déposé à la CDAC en 2016. Il est accepté mais la concurrence dépose un recours à la CNAC qui ne le valide pas. C’est Carrefour et Intermarché qui sont à l’origine du recours.
  • Un second projet est déposé à la CDAC, il est accepté en juillet 2018. 

Hypermarché Leclerc Laon-Chambry / Laon – Recours en cours – 2018

  • Nombre de mètres carrés : 10 000m2
  • Etat d’avancement : Aucune date annoncée
  • Opérateur : Leclerc
  • Problèmes éventuellement rencontrés :
  • Fin 2017, la CNAC refuse un premier projet.
  • juillet 2018, Leclerc présente un projet revu à la CDAC, qui autorise l’implantation de l’hypermarché.
  • En août 2018, les commerçants de Laon dépose un recours à la CNAC contre le nouveau projet.

ZAC de la Mine d’Or (Leclerc Croixrault) /Croixrault – PCC – Recours en cours

  • Nombre de mètres carrés : 9000m2 de zone commerciale (dont 5000m2 pour Leclerc et une galerie marchande accueillant 10 commerces dont 1000m2 d’espace culturel / un magasin de bricolage-jardinerie-animalerie est également annoncé)
  • Etat d’avancement : Initialement prévu pour 2020, le projet semble au point mort
  • Opérateur : Leclerc
  • Problème éventuellement rencontré :
  • 3 associations de commerçants de la Région se mobilisent : l’association de commerçants de Poix de Picardie (Somme), celle de Grandvilliers (Oise) et celle d’Aumale et Conty (Somme), estimant que cette ZAC portera atteinte aux commerces existant sur 30km à la ronde.
  • La présidente de l’Union des Commerçants, Artisans et Professions Libérales de Poix-de-Picardie dénonce elle un projet surdimensionné et désastreux pour les centres bourgs, qui n’engendrera que leur désertification. Elle estime par ailleurs que la ZAC doit être aménagée de façon à « faire venir des usines qui vont de la valeur ajoutée et participer au développement économique. Pas pour monter un supermarché et déplacer les zones de chalandise. ». Or le projet est soutenu par la Communauté de Commune Somme Sud Ouest (CC2SO).
  • L’ex président Delannoy vit l’arrivée du géant de la grande distribution comme « un couronnement  » et la réalité du «  cercle vertueux  » que l’interco a créé au bénéfice de l’emploi. «  Ce grand projet, consolidé en amont avec Leclerc et le sous-préfet, est la preuve du dynamisme que nous affichons depuis 2015 ». Le nouveau président Alain Desfosses est lui plus prudent, le 23 décembre dernier il affirmait lors du conseil communautaire que «  Pour l’instant, il n’y a rien de signé. Il est vrai qu’en commission, puis en bureau, des élus ont estimé que le projet porté par Leclerc était intéressant pour la zone de Croixrault. En bureau, un avis favorable a d’ailleurs été émis. Mais ce projet, devra avant tout être débattu ici, en conseil, par l’ensemble des maires  ». Aux dernières nouvelles, tous les maires de l’interco ne semblent pas favorables au projet, à l’image de la maire de Poix Picardie qui souhaite que les orientations du SCOT soient scrupuleusement respectées, tout comme celle du Fond d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce dans lequel d’est engage la CC2SO pour redynamiser ses centres.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ

Hypermarché Leclerc Saint-Éloi

  • Nombre de mètres carrés : extension de 3 458m2 (construction jardinerie-animalerie)
  • Etat d’avancement : Le projet est abandonné, “pour le moment” précise le gérant
  • Opérateur : Leclerc
  • Problèmes éventuellement rencontrés :
  • 7 opposants à la construction du nouvel ensemble commercial viennent de déposer quatres recours devant la CNAC. Il s’agit de l’association des Vitrines de Nevers, des hypermarchés Carrefour Nevers-Marzy, Géant, et Intermarchés de Sauvigny-les-Bois, Saint-Benin-d’Azy ainsi que de la jardinerie animalerie Vitos à Sougy-sur-Loire et des Jardins du Nivernais à Sermoise-sur-Loire. Ils voient dans cette jardinerie animalerie (qui selon eux ne fonctionnera pas) un moyen détourné pour Leclerc de la transformer en hyper géant d’ici 2 à 3 ans. Le Président de l’Association Les Vitrine de Nevers souhaite voir mettre en place un moratoire sur la création des zones commerciales périphériques.
  • La CDAC a remis un avis favorable, le 6 novembre 2017, à la création de cette animalerie-jardinerie à Saint-Éloi.
  • En janvier 2018, le projet a fait l’objet de quatre recours gracieux auprès CNAC par les hypermarchés Carrefour Nevers-Marzy, Géant et ensemble les Intermarchés de Sauvigny-les-Bois, Saint-Benin-d’Azy, la jardinerie animalerie Vitos à Sougy-sur-Loire et les Jardins du Nivernais à Sermoise-sur-Loire.
  • En mars 2018, la CNAC remet un avis défavorable.

Centre commercial Leclerc – PCC- Recours en cours

  • Nombre de m2 : 5 000m2 GLA
  • Etat d’avancement : Le maire a renoncé au projet de centre-commercial en septembre 2017.
  • Opérateur : Alain Landais, Leclerc
  • Problèmes rencontrés :
  • La grogne se fait sentir dans la commune, notamment du côté de l’association « Tournugeois vivant » et de ses 350 adhérents qui s’inquiètent pour le dynamisme du centre ville. En janvier 2017, ils ont d’ailleurs saisi le tribunal administratif de Dijon pour faire annuler la délibération relative au PLU et par extension à l’autorisation de la zone.
  • Porté par le maire, le projet est critiqué non seulement par les commerçants mais aussi par les riverains et par les élus. Début 2017, la majorité municipale faisait savoir par voie de communiqué qu’elle était « en opposition avec le maire sur l’implantation d’un centre Leclerc en zone nord. »
  • En avril 2017, plus de 300 personnes, majoritairement des commerçants continuaient de manifester contre le projet.

Hypermarché Leclerc Houtaud – PCC – 2021

  • Nombre de mètres carrés : Extension de 1500m2 (portant la surface de l’hypermarché à 6000m2, la galerie commerciale passera de 270m2 à 990m2)
  • Etat d’avancement : 1ere phase : l’extension avec la construction d’un nouveau magasin => juin 2018 – juin 2019. 2e phase : destruction de l’ancien magasin et construction d’un parking => 2020 ou 2021
  • Opérateur : Marie Hatton, Leclerc
  • Problèmes éventuellement rencontrés :
  • Le projet a été freiné par plusieurs recours déposés par la concurrence, notamment le Hyper U de Pontarlier. La bataille juridique s’est conclue en mai 2018. 

AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

Hypermarché Leclerc Chatte – Recours en cours 

  • Nombre de mètres carrés : Extension de 806m2 (surface totale portée à 4 999m2)
  • Etat d’avancement : Aucune date n’est avancée pour le moment
  • Opérateur : Leclerc
  • Problèmes éventuellement rencontrés :
  • Le projet reçoit dans un premier temps un avis favorable de la CDAC avant d’être retoqué par la CNAC en août 2018.
  • Les commerçants locaux ont fait savoir leur mécontentement

Hypermarché Leclerc Montélimar – Recours en cours

  • Nombre de mètres carrés : Extension de 3377m2 (surface de l’hypermarché passant de 4390m2 à 6205m2 + galerie marchande passant de 648m2 à 2210m2)
  • Etat d’avancement : Aucune date n’est avancée pour le moment
  • Opérateur : Olivier Bussonnière, Leclerc
  • Problèmes éventuellement rencontrés :
  • La CNAC a donné un avis défavorable au projet d’extension de l’enseigne E. Leclerc à Montélimar, le 17 novembre 2017, décidant de ne pas suivre l’avis CDAC qui avait été rendu le 4 juillet.

Hypermarché Leclerc zone châteaugay – Recours classé – 2017

  • Nombre de mètres carrés : Extension de 1 847m2 pour atteindre une surface totale de 10 807m2
  • Etat d’avancement : Aucune date communiquée
  • Opérateur : SCI Mondis Immo MONTLUCON
  • Problèmes éventuellement rencontrés :
  • Le 14 septembre 2016, la CDAC de l’Allier autorise un premier projet d’extension. La société Carrefour Hypermarchés dépose un recours le 17 octobre 2016. Examiné par la CNAC, est retoqué le 12 janvier 2017, au motif que la zone de chalandise était en baisse depuis 1999 et que le projet entraînait « une imperméabilisation supplémentaire des sols ».
  • Le 12 juillet 2017, un nouveau projet est accepté par la CDAC. La CNAC valide également le projet en novembre 2017.

PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR

Hypermarché Leclerc Brignoles – Recours en cours – 10 000 m2

  • Nombre de mètres carrés : Extension de 5000m2 (portant la surface de l’hypermarché à 7200m2, aménagement d’une galerie marchande de 3500m2)
  • Etat d’avancement : Aucune date communiquée pour le moment
  • Opérateur : Leclerc
  • Problèmes éventuellement rencontrés :
  • En janvier 2014, la CDAC donne son aval au projet.
  • Casino porte un recours à la CNAC en juin 2014. Le CNAC le rejette. Casino porte ensuite le dossier jusqu’à la cours administrative de Marseille, en 2016. Les contestation de Casino sont à nouveau rejetées. L’entreprise pose un ultime recours, en 2017, devant le Conseil d’Etat qui rejette également ce recours.
  • Après l’accord d’un premier permis de construire, finalement non réalisé, le second, d’abord accordé, a fait l’objet d’un retrait administratif par le maire. L’extension est sujet à fort débat au conseil municipal depuis le printemps 2018.

Hypermarché Leclerc Carpentras – 8000 m2

  • Nombre de mètres carrés : Extension de 1198m2 (portant la surface de l’hypermarché à 7965m2)
  • Etat d’avancement : Aucune date communiquée pour le moment
  • Opérateur : Groupe Duval Immobilier
  • Problèmes éventuellement rencontrés :
  • La demande de permis de construire a été déposé le 21 décembre 2017.

OCCITANIE

Centre commercial Leclerc Lescure l’Albigeois – PCC – 2019 10 000m2

  • Nombre de m2 : 9 960 m2 pour 15 boutiques et 338 places de parking
  • Etat d’avancement : Début des travaux fin 2017 pour une ouverture au premier semestre 2019
  • Opérateur : Groupe Leclerc
  • Problèmes rencontrés : RAS 

NOUVELLE AQUITAINE

Hypermarché leclerc Ussel – Recours en cours

  • Nombre de mètres carrés : Extension de 3700m2 pour créer un magasin Leclerc Bricolage
  • Etat d’avancement : Aucune date communiquée
  • Opérateur : SAS USSEL DISTRIBUTION
  • Problèmes éventuellement rencontrés :
  • En octobre 2014, Leclerc dépose un premier projet devant la CDAC qui lui donne le feu vert. Cependant, suite à deux recours, la CNAC le retoque en avril 2015.
  • Le 8 février, la CDAC donne un avis favorable au nouveau projet proposé par Leclerc

Leclerc Léognan- PCC- 2019

  • Nombre de m2 : 1000 m2 d’extension pour l’hyper + 940m2 d’extension pour la galerie marchande + création de 4 moyennes surfaces pour 4 010m2
  • Etat d’avancement : Accord de la CDAC obtenu en 2016, projet livrable en 2019
  • Opérateur : SCI DOMAINE DU LUC & SAS BLENAN
  • Problème rencontré : RAS

Hypermarché Leclerc Mazères-lezons 4800 m2

  • Nombre de mètres carrés : extension de 4 000m2 vers 4 800m2
  • Etat d’avancement : Aucune date communiquée
  • Opérateur : MAZEDIS
  • Problèmes éventuellement rencontrés :
  • Aucun problème pour le moment, l’hyper a reçu un avis favorable de la CDAC et aucun recours ne semble déposé à CNAC pour le moment.

CENTRE-VAL DE LOIRE

Hypermarché Leclerc Barjouville – Recours classé – 2017 10 000 m2

  • Nombre de mètres carrés : Extension de 3 300m2 (principalement pour la création d’un espace dédié aux vins)
  • Etat d’avancement : Aucune date avancée
  • Opérateur : SAS Sodichard
  • Problèmes éventuellement rencontrés :
  • Des concurrents du Leclerc dépose un recours à la CNAC contre l’extension du magasin. En novembre 2017, la CNAC rejette le recours.

Hypermarché Leclerc Vierzon – Recours classé 2018 – 20 000 m2

  • Nombre de mètres carrés : Extension de 5300m2 (sous forme de deux cellules commerciales dont une surface de vente de 2500 m² de sport à l’enseigne E.LECLERC)
  • Etat d’avancement : Aucune date avancée pour le moment
  • Opérateur : SARL LA FERMETTE D’AINSET
  • Problèmes éventuellement rencontrés :
  • Refus de la CDAC en octobre 2017.
  • Présentation d’un nouveau dossier à la CDAC en mai 2018. Le 17, la CDAC remet un avis favorable à l’extension.

Leclerc Joué-Les-Tours – GCC – Recours classés – 2019 20 000 m2

  • Nombre de mètres carrés : 20 000m2 GLA dont 1 hyper de 6 000m2 + 3 000m3 de galerie marchande pour une vingtaine de boutique + 5 moyennes surface pour 5 000m2 + un magasin de bricolage pour 6 000m2 + un fast food + un centre auto + une station service + 1300 places de parking
  • Etat d’avancement : Projet validé en 2014 par la CNAC, il devrait ouvrir en avril 2019. Après un périple judiciaire, les travaux de terrassement ont commencé fin 2017.
  • Opérateur : SAS Joue Distribution
  • Problèmes rencontrés :
  • Renvoyé devant la Cour d’appel administrative de Nantes par la concurrence en 2015
  • Le dossier est également passé devant le Conseil d’Etat en 2016 à cause de recours déposé par la concurrence et les associations de commerçants.

CORSE 

RAS 

PAYS DE LA LOIRE

Hypermarché Leclerc Saint-Berthevin

  • Nombre de mètres carrés : Extension de 1 494 m2 pour l’hyper + 633m2 pour la galerie marchande
  • Etat d’avancement : ?
  • Opérateur : SAS Laval Distribution
  • Problèmes éventuellement rencontrés : RAS

Leclerc Ikea Le Mans – CCR – Recours en cours 47 475m2

  • Nombre de mètres carrés : 47 475m2 dont 25 000m2 pour le seul Ikea + 14 000m2 hyper Leclerc sans compter la galerie marchande abritant 60 magasins + un pôle de restauration de 878m2 + 1824 places de parking
  • Etat d’avancement : La CDAC a validé le projet en 2014, la CNAC a validé le projet en 2015. Sur les huit permis de construire demandés au total, 5 ont été délivrés : celui d’Ikea en septembre 2017, ceux pour centre Leclerc et pour le Retail Park et deux autres pour deux bâtiments supplémentaires au printemps 2017. Les travaux sont au point mort.
  • Opérateur : SNC Bénermans
  • Problèmes rencontrés :
  • Début 2015, quatre recours avaient été déposés par des concurrents de Leclerc Ikea devant le tribunal administratif de Nantes.
  • En octobre 2016, l’association « Les riverains et amis de Béner » ont attaqué les permis d’aménager délivré par les villes du Mans et d’Yvré-l ‘Evêque.
  • Début 2017, ils ont déposé un nouveau recours contre un arrêté préfectoral relatif à la loi sur l’eau, signé en octobre 2016.

Entre temps, deux recours avaient déjà été rejetés ; l’un de la SCI Val de Sarthe qui contestait la convention entre Le Mans Métropole et l’aménageur. L’autre était porté par plusieurs sociétés contestant la décision de la CNAC.

  • En septembre 2017, «Les riverains et amis de Béner » ont déposé quatre recours auprès de la cour administrative de Nantes, non suspensifs. Si les recours concernent 4 des 5 permis de construire délivrés (celui pour Ikea est en préparation), ils ne sont pas suspensifs.
  • La SCI Val de Sarthe est remontée à la charge en octobre devant la Cour Administrative d’appel pour demander l’annulation de l’autorisation de la CNAC, estimant que les documents remis à la cour administrative d’appel de Nantes n’évaluaient pas suffisamment bien les impacts environnementaux et commerciaux. La Cour a rejeté le pourvoi et condamné la SCI a verser 1 000€ à la société Ikea pour les frais d’instance.
  • La SCI a déposé deux nouveaux recours en avril et juin 2018. Tous deux ont été rejeté.

En tout, il y aurait eu plus de 10 recours déposés contre le projet Leclerc Ikea.

  • Aujourd’hui, les promoteurs du centre commercial assignent les anti-Béner en justice et réclament plus d’un million d’euros de dommages et intérêt pour le retard pris dans les travaux.

BRETAGNE

Leclerc Plouguernével

  • Nombre de mètres carrés : Extension de 600m2 (Agrandissement, rénovation et modification du parking
  • Etat d’avancement : Date non communiquée
  • Opérateur : SCI Plouguerdis
  • Problèmes éventuellement rencontrés :
  • Le dossier est rejeté par la CDAC mi-2017
  • Un nouveau projet est présenté en mai 2018. Il est validé

Leclerc Quimper – PCC 9 278m2

  • Nombre de mètres carrés : Extension de 994m2 (la surface de l’hypermarché passera à 6 863m2, avec la galerie commerciale, la surface totale commerciale sera de 9 278m2)
  • Etat d’avancement : Date non communiquée
  • Opérateur : SAS Kerfily
  • Problèmes éventuellement rencontrés :
  • L’agrandissement du Leclerc Gourvily avait été accepté en avril dernier par la Commission départementale d’aménagement commercial. Mais des recours ont conduit le dossier à passer devant la Commission nationale d’aménagement commercial. Cette dernière a finalement donné son accord le 28 septembre 2017.

Hypermarché Leclerc Lécousse – Recours classé – 2018 6680 M2

  • Nombre de mètres carrés : extension de 5 050m2 à 6 680m2
  • Etat d’avancement : Dates pas encore communiquées
  • Opérateur : SAS FOUGERES DISTRIBUTION
  • Problèmes éventuellement rencontrés :
  • L’enseigne Carrefour avait déposé un recours devant la CNAC afin de s’opposer au projet. Le 1er mars 2018, elle a finalement rejeté le recours de Carrefour et donné un avis favorable à l’extension du Leclerc.

NORMANDIE

Hypermarché Leclerc Saint-Pierre-du-Regard 2700 m2

  • Nombre de mètres carrés : 2 400 m2 + 374 m2 de galerie commerciale
  • Etat d’avancement : Aucune date communiquée
  • Opérateur : SAS BODICAST
  • Problèmes éventuellement rencontrés :
  • En 2010, 2012 et 2014, la CNAC s’oppose à l’implantation de l’hypermarché. Elle avait été saisie par l’Intermarché de Condé-sur-Noireau, par l’union des commerçants et artisans de Condé-sur-Noireau, par la communauté de communes du Pays de Condé et de la Durance et par la communauté d’agglomération du pays de Flers.
  • La cour administrative d’appel de Nantes avait annulé en mai 2016 le dernier refus de la CNAC, pour « erreur manifeste d’appréciation », et avait sommé la Commission nationale d’aménagement commercial de revoir sa copie.
  • En avril 2018, les opposants au projet de centre commercial Leclerc de Saint-Pierre-du-Regard (Orne), près de Condé-sur-Noireau (Calvados), ont demandé, à la cour administrative d’appel de Nantes d’annuler le feu vert finalement délivré par la CNAC en septembre 2016.

Zone commerciale rue Division Leclerc – PCC – 2018 20 000m2

  • Nombre de mètres carrés : 20 000m2 dont 7 400m GLA pour 10 enseignes hors 1 brasserie (350m2) + une cave à vins/bières (400m2) + 200 place de parking
  • Etat d’avancement : Agrément de la CDAC en mai 2017, validation du permis de construire été 2017, le chantier a démarré en septembre notamment la création d’un rond point facilitant l’accès. La nouvelle zone est prévue pour septembre 2018.
  • Opérateur : SAS Commespace
  • Problèmes éventuellement rencontrés : RAS

Centre commercial Leclerc Ifs – PCC- Recours en cours 7 150m2

  • Nombre de mètres carrés : 7 150m2 pour 8 moyennes surfaces
  • Etat d’avancement : Validé par la CDAC, 1,2 millions ont déjà été investis dans le souterrain passant sous la route permettant de relier l’hypermarché au futur parc commercial. L’ouverture est prévue pour septembre 2018.
  • Opérateur : Bouygues immobilier projets commerciaux
  • Problèmes éventuellement rencontrés :
  • En 2008, le projet initial comportait 13 500m2 de GLA dédiées à l’équipement de la personne a été rejeté par la CDAC et par la CNAC.
  • Maintenant que le projet a été enfin validé, un nouveau recours a été déposé devant la CNAC au printemps dernier par IKEA.

ILE-DE-FRANCE (HORS PARIS)

Leclerc Fontenay-Tresigny 3 800m2

  • Nombre de mètres carrés : 3 800m2
  • Etat d’avancement : Sera inauguré en 2019 après 18 mois de travaux.
  • Opérateur : Scadif Expansion, central d’achat du groupe Leclerc
  • Problèmes éventuellement rencontrés :
  • Malgré les recours déposés par concurrents locaux (Intermarché de Fontenay-Trésigny et Carrefour Market de Rozay-en-Brie), le projet est en bonne voie. La CNAC a confirmé son autorisation en août 2017.

Hypermarché Leclerc la Ferté-sous-Jouarre 2963m2

  • Nombre de mètres carrés : Extension de 263m3 (portant la surface du magasin à 2963m2)
  • Etat d’avancement : Pas de dates communiquées pour le moment
  • Opérateur : SAS SODIFER
  • Problèmes éventuellement rencontrés : RAS

GRAND-EST

Hypermarché Leclerc Warcq 6 000m2

  • Nombre de mètres carrés : 6 000m2 (Hypermarché, drive, station service et de lavage)
  • Etat d’avancement : Ouverture prévue en 2020
  • Opérateur : Mézières dis
  • Problèmes éventuellement rencontrés :
  • Le projet est accepté en mai 2017 par la CDAC. En septembre, il est rejeté par la CNAC.
  • Début septembre 2017, des manifestations citoyenne ont lieu contre l’implantation de l’hypermarché.
  • Un nouveau dossier est déposé à la CDAC en novembre 2017. En mai 2018, la commission donne un nouvel avis favorable au projet.

Hypermarché Leclerc Sedan

  • Nombre de mètres carrés : ?
  • Etat d’avancement : ?
  • Opérateur : SAS S.S.D
  • Problèmes éventuellement rencontrés :
  • Le 19 juillet 2018, un permis de construire a été déposé par Leclerc en vu de la construction d’un nouveau Leclerc à Sedan en remplacement de l’ancien.
  • La réaction des commerçants locaux n’est pas en faveur du projet.

Hypermarché Leclerc Saint-Parres-aux-Tertres : 260 000 m2

  • Nombre de m2 : extension à 15 hectares
  • Etat d’avancement : Avis favorable du commissaire-enquêteur à la modification du PLU à une condition : la réalisation « d’une étude du plan de circulation par les services départementaux et de Troyes Champagne Métropole »
  • Opérateur : SCI La Patroclienne d’investissement
  • Problèmes rencontrés :
  • Opposition de riverains qui se sont constitués en association : l’association des riverains et usagers de la rue Edme-Denizot

Leclerc Marly : 12500 + 2500 m2

  • Nombre de mètres carrés : Extension de 8 200 à 12 500 m2 du magasin Leclerc ( + sa galerie marchande, de 1 000 à 2 500 m 2)
  • Etat d’avancement : En attente
  • Opérateur : S.A. MARLY DISTRIBUTION
  • Problèmes éventuellement rencontrés :
  • Autorisé au niveau départemental, le projet d’extension de l’hypermarché E.Leclerc de Marly est en suspens, en mai 2018, suite à la décision de la CNAC, après un recours déposé par Cora.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s