Cultures urbaines : même Sèvres s’emballe pour le street art

Pendant un mois et demi, l’art de rue va investir la petite commune… plus connue pour sa porcelaine et son musée de la Céramique.

Les temps changent. Et les cultures urbaines séduisent désormais bien au-delà des banlieues les plus populaires de la région parisienne. A Sèvres, elles seront la thématique d’un événement qui célèbre, jusqu’au 21 octobre, sa toute première édition. Elle a débuté jeudi soir, avec le vernissage de l’exposition du célèbre pochoiriste C215 à la Mezzanine, l’espace d’expo de l’hôtel de Ville.

« Le feeling avec C215 est toute de suite passé, apprécie Charlotte Gavillet, la responsable du service culture à la mairie de Sèvres. Et ça l’a beaucoup amusé de s’exposer dans l’Ouest parisien, d’aller dans les lieux où il n’est pas forcément attendu ! » Au SEL, le centre culturel de la ville, c’est l’artiste franco-colombien Chanoir qui expose ses œuvres aux couleurs vives, à l’acrylique, à l’huile ou au marqueur. D’autres événements (projections de films et de documentaires, slam…) sont prévus à la médiathèque.

Surprendre avec une programmation quelque peu décalée, dans une commune plus connue pour sa porcelaine et son musée de la Céramique, c’est le credo de la ville de Sèvres. En début d’année, la Mezzanine avait par exemple accueilli les œuvres de Morris, le créateur de Lucky Luke. En 2016, des chaises longues, des coquillages et des bacs à sable décoraient l’expo sur les « Vacances du Petit Nicolas. »

« Le maire (NDLR : Grégoire de la Roncière, DVD) cherche toujours à mettre en valeur la ville à travers la culture », poursuit Charlotte Gavillet. C’est lui, alors qu’il était adjoint à la Culture, qui avait initié la ville au street art, permettant à un artiste local, Seb James, d’orner la ville de ses fresques.

Parmi les œuvres de C215, les visiteurs pourront découvrir des portraits d’Amy Winehouse, de Charb, de Barack Obama… mais aussi de simples passants. La ville de Sèvres avait quartier libre pour piocher dans les œuvres de l’artiste. « Christian Guémy (NDLR : le vrai nom de C215) nous a ouvert grand les portes de son atelier et nous a dit : choisissez ce que vous voulez », raconte Charlotte Gavillet.

L’artiste qui travaille à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) a déjà prévu de revenir à Sèvres lors de la Nuit blanche, le 7 octobre, en réalisant des œuvres sur les colonnes Morris de la commune.

Cultures Urbaines, à Sèvres, jusqu’au 21 octobre. Plus d’informations sur sevres.fr/cultures-urbaines

Anthony Lieures,  leparisien.fr


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s