Les technopoles dans les Hauts-de-France

Les caractéristiques économiques régionales 

L’économie régionale est en mutation. L’industrie continue de se réduire (tant en terme d’emplois que de richesses) tandis que la tertiarisation s’accentue avec une surreprésentation du tertiaire non-marchand : administrations, association d’aide à domicile.

Les principaux secteurs représentés sont : l’industrie mécanique, l’automobile, les services.

Pour son développement, l’économie régionale peut s’appuyer sur un tissu d’entreprises de plus de 430 000 établissements, conforté chaque année par une dynamique forte de créations.

Le dynamisme régional s’appuie sur huit pôles de compétitivité et un rayonnement large dans le commerce, et la restauration.

PIB 2012 : 152 milliards d’euros qui place la région en 3e position pour une contribution de 7,4% du PIB national.

PIB/habitants : 25200 euros, qui place la région en dernière position s’explique par des taux d’activité et d’emploi plus faibles que la moyenne nationale.

Les technopoles présentent des niveaux de développement hétérogènes. Ainsi il y a peu de points communs entre la technopôle de Lille et la récente technopole Transalley de Valenciennes. La première regroupe plus de 2000 entreprises dont de nombreux sièges sociaux et de R&D d’entreprises des services, quand la seconde, très récente, mise sur l’innovation dans les secteurs de l’industrie lourde, comme l’automobile ou le ferroviaire.

Au total la région compte 4 technopoles. 

Les technopoles régionales 

 

Boulogne Technopole, devenu Aquimer (Boulogne-sur-Mer) : 

– Informations générales : 

  • Date de création : 1999
  • Initieé par IFREMER
  • Gérée par IFREMER

– Spécialités :

  • pêche

– Services

  • Ecoles : IFREMER
  • Accompagnement au développement : accès à des  financements spécifiques, centre de veille pour s’informer sur les éléments  techniques, économiques et réglementaires utiles à l’exploitation durable des produits aquatiques, soutien technique et administratif pour le montage des projets (dossiers de financement, accords de consortium, communication des résultats)
  • Pépinières : aucun
  • Incubateurs : aucun

– Entreprises

  • Nombre entreprises :  126 adhérents dont 82 entreprises 
  • Nombres emplois : 10  

 

Compiègne Pôle Technologique ( Compiègne) : 

– Informations générales : 

  • Date de création : de 1964 à 1967.
  • Initiée par l’Université de Technologie de Compiègne (UTC).
  • Gérée par une associaiton comprenant la Ville de Compiègne, l’UTC, l’Agglomération.

– Spécialités :

  • bio-technologies
  • digital
  • industrie

– Services

  • Ecoles : Université de Technologie de Compiègne
  • Accompagnement au développement : NC 
  • Pépinières : Une pépinière sur site
  • Incubateurs : incubateur de l’UTC

-Entreprises

  • Nombre entreprises : 20
  • Nombres emplois : 110

 Technopôle Transalley (Valenciennes) 

-Informations générales : 

  • Date de création : 2009
  • Initiée par l’Agglomération de Valenciennes
  • Gérée par l’Association de la Technopôle du Valenciennois, qui comprend l’Agglomération, la Ville de Valenciennes, l’Université, la CCI du Hainaut, l’Association des Industries Ferroviaires des Hauts-de-France, l’Association Transports Terrestres Promotion – i-Trans, l’Association Association Pôle Automobile Hauts-de-France, la ville de Famars.

– Spécialités :

  • Filières automobile et ferroviaire.

– Services

  • Ecoles : Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis.
  • Accompagnement au développement : au sein du programme Incubateur Transalley
  • Pépinières : la pépinière Transalley
  • Incubateurs : l’Incubateur Transalley.

-Entreprises

  • Nombre entreprises : 18
  • Nombres emplois : non communiqué.

Technopôle Lille Métropole (Lille) 

-Informations générales : 

  • Date de création : de 1964 à 1967.
  • Initiée par Guy Debeyre, Recteur de l’Académie de Lille.
  • Gérée par :
    • SAEM -société d’économie mixte) de la Haute-Borne (pour la partie parc d’entreprises), avec comme principaux actionnaires la MEL (37%) et la commune de Villeneuve d’Asq (33%), suivis de la CCI de Lille (8%) et de la Caisse des Depôts (8%).
    • Technopole Lille Métropole : association -pas d’informations sur la composition du CA-.

– Spécialités :

  • microélectronique
  • informatique
  • chimie.

– Services

  • Ecoles : campus scientifique de l’Université de Lille ; Ecole Centrale de Lille, Ecole Lille Polytech’, Ecole des Mines&telecoms de Douai, Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Lille.
  • Accompagnement au développement : l’accompagnement au développement de startup est au sein d’EuraTechnologies, un bâtiment prévu à cet effet.
  • Pépinières : Idem : EutaTechnologies.
  • Incubateurs : Incubateur Tonic, partagé par l’Ecole Centrale et Skema.
  • Autres : 482 logements.

– Entreprises:

  • Nombre entreprises : 2000 dont des sièges de grands groupes : Bonduelle, Cofidis, Decathlon, Flunch, Maccain,
  • Nombres emplois : non communiqué.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s